COUP DE CŒUR DE ROLAND BERENGUIER
Coup de coeur ROLAND BERENGUIER

Décembre 2021

Coup de Cœur N° 116

Noël, c'est une fois par an !

 

Noël approche en France, comme dans beaucoup d'autres pays dans le monde.

A l'heure où certains ne veulent plus de sapin, ou ne veulent plus déguster de foie gras de canard, d'autres traditions paraissent insolites de par le monde :

- Les Norvégiens croient que les mauvais esprits provoquent les humains au cours de la nuit de Noël. Selon la croyance populaire, c’est au cours de cette nuit là que les sorcières sortent et volent les balais qui leur serviront de s’envoler dans la nuit… Du coup, il est coutume que les Norvégiens cachent tous leurs balais et serpillières pour éviter qu’une sorcière ne les leur vole. Si cette tâche est plutôt réservée aux femmes, les hommes ne sont pas en reste : ils ont pour mission d’effrayer les sorcières maléfiques !

- Et pourquoi ne pas trouver l’âme sœur à Noël ? En République Tchèque, on y croit fort et on met toutes les chances de son côté grâce à une étrange tradition. La coutume veut qu’une femme célibataire se place face à une porte et lancer une chaussure par-dessus son épaule. Si la chaussure retombe la pointe en direction de la porte, la femme se mariera l’année suivante !

- Une tradition est observée aux États-Unis mais pourrait bien venir d’Allemagne, l’origine est difficile à déterminer… Ceci étant dit, le « Christmas Pickle » ou cornichon de Noël est une décoration en forme de cornichon qui est dissimulée dans le sapin de Noël. Le but est bien évidemment de le trouver. Le chanceux qui y parvient en premier aura un cadeau supplémentaire ou beaucoup de chance dans l’année à venir !

- Pour assister à la messe à Caracas au Venezuela, on se déplace en rollers… Les rues sont interdites aux voitures pour que les nombreux patineurs puissent circuler et se rendre à l’église le matin de Noël. Les enfants, avant de se coucher, s’attachent une corde à l’orteil et la laissent pendre par la fenêtre pour se faire réveiller par les patineurs !

- Lors des fêtes de Noël, les Grecs ornent leur maison d’un bateau, emblème national grec, plutôt qu’un sapin. Dans les îles, il est de tradition pour les garçons de porter un bateau dans la rue tandis qu’ils entonnent des chants de Noël. Le 24 décembre, Les Grecs vont à la messe et mangent des fruits secs au retour.

Durant les douze jours de Noël, jusqu’au jour de l’Épiphanie (6 janvier), ils suspendent du basilic et allument un feu pour tenir les mauvais esprits éloignés. Les cadeaux seront apportés le 1er janvier par Saint Basile !

- Chez les Roumains, Craciun (Noël) est resté folklorique dans certaines régions et se célèbre en faisant du porte-à-porte pour entonner des chansons de Noël à ses proches et partager un repas dans chaque maison. Dans les villages, il est de coutume que les jeunes, surtout les garçons, sortent dans les rues dissimulées derrière des masques plus ou moins effrayants. Le dîner est généralement à base de viande de porc !

- La Lettonie est le pays où serait née la tradition des arbres de Noël. Selon les archives historiques, l’usage d’un conifère pour la fête de Noël remonte à 1510, dans la ville de Riga, la capitale de la Lettonie. Chaque jour, durant les 12 jours de festivités, les Lettons donnent des cadeaux et en reçoivent. Les cadeaux sont déposés aux pieds de l’arbre de Noël. Le repas typique du jour de Noël est composé de pois bruns, de sauce au lard, de petits pâtés, de choux et de saucissons !

- Rare archipel d’Asie à être chrétien, les Philippines accordent une grande importance à Noël. Neuf jours avant, chaque matin, les philippins célèbrent la messe du coq. Devant chaque maison, à la tombée de la nuit, ils allument également des lanternes symbolisant l’étoile de Bethléem. Cependant, la plus magique des traditions a lieu à San Fernando. Le samedi avant Noël, des milliers de lanternes éclairent et envahissent la Capitale de Noël. Les rues s’emplissent de véritables défilés d’illuminations géantes. Les créations rivalisent de beauté et d’ingéniosité, les ampoules clignotent dans tous les sens. De quoi littéralement vous mettre des étoiles pleins les yeux !

- Chaque pays fête Noël à sa façon et suivant ses propres traditions plus ou moins anciennes …

- Un article du journal « Futura maison » résume très bien la tradition du sapin en France :

« « Pour toucher du doigt l'origine de la tradition du sapin de Noël-- et de ses décorations --, il ne faut pas chercher bien loin. «Quand, par l'hiver, bois et guérets sont dépouillés de leurs attraits, mon beau sapin, roi des forêts, tu gardes ta parure», nous rappelle la chanson. Et c'est avant tout ce que représente le sapin, dans la tradition, la promesse que la nature se réveillera au printemps.

Au Moyen Âge, on voit également apparaître des sapins sur les parvis des églises, comme des substituts à l'arbre du paradis perdu. Au cœur de l'hiver, il est en effet difficile de trouver d'authentiques pommiers portant feuilles et pommes. Les sapins sont alors assez naturellement décorés de pommes, d'hosties ou de pâtisseries rondes. Et l'on entrevoit déjà le lien avec nos boules de Noël.

Même si l'on trouve des traces écrites des débuts de l'instauration véritable du sapin comme symbole de Noël bien avant, il faudra attendre le XIXe siècle pour que la France commence à s'en saisir. Il reste cependant réservé à l'aristocratie et à la bourgeoisie. Et les décorations prennent la forme de rubans, de petits objets ou encore de friandises que l'on accroche aux branches.

Lorsque la population s'empare de la tradition, les pommes font leur grand retour comme principal objet de décoration des sapins. Le fruit en effet reste de saison et bon marché. Mais en 1858, la météo se fait rude et une importante sécheresse prive les Vosges de pommes. Alors, pour éviter que les sapins de Noël ne se retrouvent sans décoration, un souffleur de verre de la verrerie de Goetzenbruck fabriqua quelques. Des boules colorées de rouge pour rappeler à la fois la forme et la couleur de la pomme. Très vite, la tradition s'installe et la production explose. Aujourd'hui, le plastique a largement remplacé le verre, mais il se produit encore plusieurs dizaines de milliers de boules de Noël en verre dans la région des Vosges qui les a vues naître. » »

- Laissons le mot de la fin à André Laurendeau, romancier, artiste, politique canadien (1912-1968) :

" L'enfance c'est de croire qu'avec le sapin de Noël et trois flocons de neige, toute la terre est changée."



 

 

Roland Bérenguier

Pierrevert – Décembre 2021





Réalisation Alain Escobar