COUP DE CŒUR N° 84 DE VICTOR BERENGUIER
Coup de coeur VICTOR BERENGUIER

16 Novembre 2018

RUBRIQUE COUPS DE CŒUR N°84 DE VICTOR BÉRENGUIER

 

                                         AVANT DE LES JETER...

 Chers lecteurs,

Ce mois-ci j'ai le plaisir de vous faire partager le plaisir et l'intérêt que j'ai éprouvés à la lecture de cette information que je vous fais parvenir intégralement ci-dessous : 

 

 "Le docteur Christiane Laberge est une Canadienne mais je ne pense pas qu'au Canada la conservation soit meilleure qu'en France.

 

Voici ce que le docteur Christiane Laberge a dit dans sa chronique à la radio au 98.5 il y a quelques semaines :


 ­­­
- Un médicament a la même efficacité 4 ans après la date de péremption.


 ­­
- Mais il ne faut pas le dire trop fort parce que les compagnies pharmaceutiques n'aiment pas ça ...  
 ­­­



 ­­
Tout ce gaspillage écologique... 

 ­­­Voilà pourquoi nos portefeuilles sont vides ! ­­­

L'armée américaine avait pour plus d'un milliard de médicaments et voulait savoir si c'était vrai qu'il fallait en disposer selon la date indiquée.


 ­­­
Ils ont tout testé et seulement un produit perdait un peu de son efficacité après 4 ans.


 ­­­

CAPITAL, une revue française, expose également :


 ­­­
- Les dates limites de conservation sont imposées par les industriels pour écouler un maximum de produits et renouveler régulièrement leurs stocks.
 ­­­

En fait, les yogourts ont été analysés et goûtés 57 jours après le dernier jour de consommation autorisé inscrit sur l'emballage :


 ­­­
- même saveur, même fraîcheur, donc aucun problème à être consommés. 
 ­­­

Même chose pour les charcuteries sous vide qui peuvent être utilisées 15 jours après la date de consommation affichée. 

 

Pour les gâteaux secs, biscuits sous vide de toutes sortes :


 ­­­

confiseries, chocolats, légumes secs, pâtes, riz, lentilles, ces produits sont consommables et de même saveur 3 à 4 ans après la date limite de consommation affichée.

 ­­­

Les industriels organisent ce gâchis alimentaire pour augmenter leurs bénéfices et satisfaire les actionnaires de plus en plus exigeants.


 ­­­

Un médecin a confirmé qu'il en est de même pour les pilules.

 

Il s'agit d'un racket des compagnies pharmaceutiques.

 ­­­

La seule différence, c'est qu'après 3 ans, l'efficacité est légèrement diminuée, soit autour de 95 % au lieu de 100 %.


 ­­­

Donc, avant de jeter vos Tylenol, Immodium, Aspirine et autres pilules du genre, pensez que vous enrichissez seulement les compagnies pharmaceutiques qui font des sous à vos dépens.

Ce serait bien si vous faisiez suivre !"

 
Volonne 15 novembre 2018 - Victor Bérenguier [ victor.berenguier@wanadoo.fr ]




Réalisation © 2014-2018 Alain Escobar