| |

COUP DE CŒUR N° 85 DE ROLAND BERENGUIER
Coup de coeur ROLAND BERENGUIER

16 décembre 2018

Couleurs du temps


En décembre, on s'attend à voir la couleur blanche de la neige, ou le gris du ciel, ou le rouge du Père Noël.

En novembre, c'est aussi les couleurs dorées des feuilles mortes, les forêts se colorent de teintes chaudes : rouge, orange, jaune … tiens, tiens, JAUNE !


L'automne s'est paré de la couleur JAUNE, elle a dominé des ronds-points, des reportages de télévision, des photos de journaux, des manifestations.

Celles et ceux qui échappaient à la vision du jaune étaient au milieu d'un océan avec le bleu de l'eau et du ciel, ou en orbite autour de la terre afin de contempler toutes les couleurs de notre planète.


Mais cette couleur JAUNE, pourquoi ?

Quand on fouille sur internet avec « jaune », on peut trouver maintes expressions associées à cette couleur, on trouve aussi diverses explications sur l'utilisation de cet adjectif coloré.


Alors, en désordre :


- « Rire jaune » … Rire de manière forcée pour ne pas montrer qu'on est vexé par des paroles.

- « Maillot jaune » … Coureur cycliste qui occupe la première place du classement sur le Tour de France.

- « Pages jaunes » ... Tout le monde connaît ces pages de l'annuaire téléphonique.

- « Un Jaune »Les jaunes sont des  briseurs de grève considérés comme des traîtres par les grévistes parce qu’ils continuent  le travail et se désolidarisent de leurs autres camarades en grève.

- « Un petit jaune » … Bien connu dans le midi et ailleurs, le fameux pastis à boire avec modération.

- « Franchir la ligne jaune »Il y a quelques dizaines d’années, une ligne jaune en continu sur les routes de France signifiait qu’on ne pouvait pas la franchir pour dépasser la voiture devant nous. Cette ligne est maintenant blanche.

- « La fièvre jaune » … Est une maladie transmise par des moustiques infectés particulièrement dans les pays africains et sud-américains.

- « Le péril jaune » … Expression naît de l’angoisse des Français et occidentaux que les Japonais et les Chinois ne deviennent les maîtres du monde. L’adjectif « Jaune » est en référence à la couleur de peau des Asiatiques.

- « Être jaune » … Peu utilisée, cette expression s'attribue à un sportif peureux.

« Carton jaune » … Avertissement donné par un arbitre à un footballeur qui commet une faute.

- « Jaune de jalousie » … C'est éprouver une forte jalousie.

- « Alerte météo jaune » … En météorologie, vents, orages, avalanches, prennent des couleurs verte, jaune, orange ou rouge suivant le danger éventuel.


Il existe sûrement d'autres expressions colorées de jaune …


Et toujours sur internet, je retransmets ce texte d'un auteur anonyme :


« «Le jaune était associé à la tromperie que l'on rencontre dans l'adultère menant à la rupture des liens du mariage. Le «jaune cocu» n'est pas une expression inventée, elle a un rapport avec la symbolique de cette époque. Elle est encore employée dans le langage populaire où les bafoués en amour sont les porteurs inconscients de cette couleur.
« Jaune cocu » vient d’une expression plus ancienne, « être peint en jaune » pour signifier « être trompé par sa femme ».
Le
jaune (et non la couleur or) est devenu au Moyen Age, en occident, le symbole de l’ignominie sociale, le signe de l’exclusion et de la trahison . Il est considéré comme « mauvais ». On avance plusieurs raisons : la cherté des pigments jaunes qui ne permit plus d’avoir des teintures jaunes résistantes, le trafic de l’or dans lequel on confina les usuriers juifs (d’où l’étoile jaune de David que l’antisémitisme « inventa » de faire porter aux juifs); l’association avec la couleur de la bile, héritée de la théorie des 4 humeurs antiques qui lui associa le type « cholérique »...
De couleur des "trompeurs", selon la vindicte populaire, le jaune est devenu celle des maris trompés (il est amusant de constater que ce "retournement" de sens existe aussi dans l’expression "porter les cornes") » »


Ah ! J'allais oublier une obligation datant du 13 février 2008 :


« 13 février 2008 : Décision du CISR (Comité interministériel de la sécurité routière) d’obliger les conducteurs à disposer d’un gilet de sécurité et d’un triangle de pré-signalisation dans leur véhicule. »

Il est précisé que ce gilet doit être de haute visibilité, mais ce peut être une chasuble ou une chemise ou un parka ou une cape … Et si ce type de vêtement existe en plusieurs couleurs, le jaune est le plus courant, d'où l'expression « gilet jaune » … Visibilité et sécurité avant tout.


Au fait, la France détient le record mondial des ronds-points, entre 30.000 et 40.000, environ six fois plus que nos voisins allemands. Différents sources évaluent le coût d'un rond-point à partir de 50.000 euros, mais cela peut aller jusqu'à un million d'euros, avec ou sans support artistique.

Là aussi, les dépenses méritent la couleur jaune, orange ou rouge !


Ne voyez aucune corrélation (quoique !) entre les ronds-points nombreux et un mouvement appelé « Gilet Jaune » apparu en octobre 2018 ! … Je dis çà, je dis rien !


Bonnes Fêtes de fin d'année … et si vous avez une nouvelle voiture (électrique de préférence) en cadeau de Noël, n'oubliez pas le gilet jaune qui va avec !!!



Roland Bérenguier - Pierrevert – décembre 2018
 






Réalisation Alain Escobar